Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Chibanga : 01 septembre 1974

Publié le par Serge Raoul

Chibanga : 01 septembre 1974

Chibanga « El Africano », le toréador, venait de surgir de la porte principale. C'était un noir, noir comme les pattes d'un crapaud. Déjà les hurlements et les cris fusèrent tout seuls. C'est qu'il ne badinait pas le public figuerenc, surtout celui de la corrida du soir !


« Un chico negro, como la noche, mas que la noche !…
— Veux-tu te sauver ! eh ! cul à poux ! oh ! cul noir ! »


Insensible à ces cris Chibanga resta impassible. Son « costume de lumière » bâillait un peu, car un taureau avait transpercé à la dernière corrida qui l'avait conduit quelques jours à l'hôpital. On le croyait alors perdu et il faisait son grand retour à Figuéras.     
La surprise passée, la foule s'apaisa, les cris cessèrent.

Un fauve couleur savon apparut alors. Il courut jusqu'au milieu de l'arène, il stoppa net ! Il se mit  à mugir, son poil se hérissa. Toute la lumière s'engouffra d'un coup dans l'œil de l'animal et le remplit de noblesse.

Commenter cet article